Accueil Grand Remplacement Demain, la France africaine

Demain, la France africaine

0
1
1,153
écrivain 01

En 2040, près de quatre Français sur dix seront issus de la diversité visible. Nous ne parlons donc plus de phénomène migratoire, mais bien de l’effacement de la civilisation européenne. Nous parlons de l’africanisation, de la tiers-mondisation de la France.

Voici le détail par Laurent Obertone, l’écrivain de La France Interdite, un livre-enquête sur l’immigration, sorti en 2018 aux éditions Ring :

Il faut bien avoir en tête que nous parlons de 2040. C’est demain.

A ce rythme-là, les Européens natifs seront minoritaires sur le sol français en 2060. Sans doute avant cela, en réalité. Cette hypothèse demeure basse : elle ne tient toujours pas compte de l’immigration clandestine, ni des demandeurs d’asile, et il est plus qu’improbable que la pression migratoire s’atténue. Sans même en tenir compte, la situation actuelle, si elle perdure, fera de la majorité autochtone une minorité sur ses terres, au milieu de ce siècle.

grand remplacement 01

Le peuple français disparaît, physiquement, largement de lui-même, et cette disparition est statistiquement dissimulée par l’immigration et une forte natalité d’origine étrangère.

Nos responsables le savent. L’ONU, par exemple, en a parfaitement conscience. Et estime d’ailleurs sans détour, notamment dans son « Nouveau rapport sur les migrations de remplacement », publié le 17 mars 2000, qu’il faut accompagner, sinon accroître ce phénomène, et en tout cas le recommande chaudement.

« Le déclin de population est inévitable (note de l’ARPE : non, il suffit d’arrêter d’encourager les Françaises à vivre sans enfants), en l’absence de migration de remplacement. La fécondité peut rebondir dans les décades à venir, mais peu de spécialistes croient qu’elle pourra remonter suffisamment dans la plupart des pays pour atteindre le niveau de remplacement dans un future prévisible [...] Tous les pays et régions étudiés dans ce rapport auront besoin d’immigration pour éviter que leur population diminue (note de l’ARPE : non, il suffit de relancer la natalité en cessant de racketter les familles) [...] Les nombres d’immigrants nécessaires pour éviter un déclin de la population totale sont beaucoup plus grands que ceux qui ont été envisagés dans les projections des Nations Unies. »

En Allemagne, par exemple, 10% des plus de 65 ans, 17% des quadragénaires et plus de 40% des jeunes mères sont issus de l’immigration (Recensement, 2008).

Ça s’appelle un remplacement.

En 2016, médias et responsables européens se réjouissaient du fait que les Allemands n’avaient « jamais eu autant de bébés depuis 1982″. Ces bébés sont bien entendu issus de l’immigration (Destatis, 2018). « Une bonne nouvelle pour l’économie du pays », s’enthousiasmaient Les Echos (le 18/10/2016), et une « mauvaise nouvelle pour les xénophobes », jubilait Le Point (le 18/10/2016). De l’autre côté de la Manche, on parle du « baby boom » des migrants, qui propulse la natalité du Royaume-Uni parmi les plus hautes d’Europe (Express, le 08/10/2014). En 2017, 28,4% des nouveau-nés avaient une mère née à l’étranger, contre 11,6% en 1990 (Office for National Statistics, 2018). Toujours grâce à la fécondité des « migrants », la Suisse se trouve quant à elle à un niveau de natalité jamais atteint depuis 45 ans (RTS, le 29/06/2017).

La fécondité de l’immigration compense et même inverse la chute démographique. En 2016, d’après Eurostat, le nombre d’individus « nés dans l’UE28″ était déjà en récession (-0,3%), quand celui des individus « nés hors UE » augmentait (+4,8%), ce qui se traduisait par un solde global légèrement positif. Et nous ne parlons pas des descendants d’immigrés…

Ça s’appelle un remplacement, c’est exactement ce pourquoi s’enthousiasment nos élites, et c’est exactement le nom que l’ONU lui donne, et ce que l’ONU nous souhaite.

[...]

Les Européens autochtones disparaissent, un peu comme ont disparu les dinosaures. On se demandera plus tard s’il s’est agi d’un météore, ou d’un changement brutal de température, ou tout simplement des injonctions onusiennes à la mode.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par arpeinfos
Charger d'autres écrits dans Grand Remplacement

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Un enfant de 2 ans frappé à la tête par un migrant, jusqu’à quand devrons-nous supporter ça ?

En début de semaine, un immigré clandestin, complaisamment qualifié de « migran…